Jdi na obsah Jdi na menu
 


L'emmerdeur

27. 5. 2019

 

François Pignon est un nom commun à plusieurs personnages de fiction créés par Francis Veber. Le nom apparaît pour la première fois en 1971, dans la pièce de Francis Veber Le Contrat, le rôle étant créé sur les planches par Jean Le Poulain. La pièce est adaptée au cinéma deux ans plus tard sous le titre de L'Emmerdeur, Jacques Brel devenant le premier comédien à incarner François Pignon au cinéma. Par la suite, plusieurs comédies dont Veber est réalisateur, scénariste, mettent en scène un personnage portant ce nom. D'autres films du même auteur mettent en scène des personnages nommés François Perrin, qui constituent une variante de François Pignon, les deux noms désignant dans l'esprit de leur auteur un même type de personnage1.

Le point commun de ces personnages, qui font désormais partie du folklore du film français, est de se trouver face à une situation qui les dépasse, voire dont ils n'ont même pas conscience ; dans un certain nombre de cas, les Pignon/Perrin se démarquent par leur candeur (parfois à la limite de l'idiotie), leur grande naïveté et leur gentillesse. Francis Veber évoque ainsi ce nom récurrent : « Pourquoi ai-je choisi de l'appeler François Pignon ? Je l'ignore. Et pourquoi me suis-je attaché à ce nom au point de le faire porter par sept comédiens différents ? Je n'ai pas d'explication non plus. Toujours est-il que Pignon, personnage imaginaire et composite, a tenu plus de place dans ma vie que la plupart des gens « réels » que j'ai pu rencontrer. [...] Qu'il fût suicidaire dans L'Emmerdeur, malchanceux dans La Chèvre ou con dans Le Dîner, c'était toujours le même petit homme dans la foule, plongé dans une situation qui le dépassait et dont il parvenait à se sortir en toute inconscience2. »

Le nom de François Pignon apparaît pour la deuxième fois dans Les Compères (1983), où il est porté pour la première fois par Pierre Richard. Il prend à partir de cette époque le pas sur François Perrin, lequel n'est plus utilisé jusqu'en 1996, date à laquelle il est attribué à Patrick Bruel dans Le Jaguar. Francis Veber considère qu'il est alors tombé « amoureux » du nom de François Pignon « au point de le garder dans tout ce que j'ai pu écrire par la suite, que ce soit pour le théâtre ou pour le cinéma. Seule exception, Tais-toi ! où Depardieu s'appelle Quentin, parce que je n'étais pas l'auteur de l'idée originale. Pourquoi Pignon ? Je ne sais pas. On m'a souvent posé la question et je n'ai jamais trouvé de réponse satisfaisante. Je crois que c'est simplement parce que j'aime le nom et que j'ai fini par le considérer comme un porte-bonheur »3.

En manière de clin d'œil à la variante François Perrin, l'acteur Francis Perrin, quand il coécrit le film Le Débutant (1986) avec Daniel Janneaule, décide de nommer son personnage « François Veber » (il avait également créé le personnage de « François Pépin » dans Ça n'arrive qu'à moi).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Pignon

 

L'emmerdeur : Jacques Brel - Lino Ventura

20 Feb 2016

Video CINEFULLSTREAM Streaming

 

Les François Pignon

Les François Perrin

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Pignon 

 

Komentáře

Přidat komentář

Přehled komentářů

Zatím nebyl vložen žádný komentář