Jdi na obsah Jdi na menu
 


Les articles c'est schtroumpfant !

23. 7. 2016

Une situation en classe, au détour d'une phrase soudainement jugée problématique par un apprenant : la fonction des articles/déterminants.

 

La phrase qui met le feu aux poudres : « un ami a mis des bières au frigo »

L'apprenant :«« un ami a mis, un ami a mis » !! Sacrebleu, comment faire pour savoir où est le nom et où est le verbe ?!»

Moi : « Bond'la de bond'la ! Vous ne savez toujours pas que « Gargamel est l'ennemi des Schtroumpfs et qu'il veut les schtroumpfer pour se schtroumpfer des schtroumpfs de schtroumpfs ?!» (PEYO. La soupe aux schtroumpfs –  Bruxelles, Dupuis. 1976. »

gargamel.jpg

source image : http://img.youtube.com/vi/Cu4HUGAoFGI/0.jpg

Moi : « Bon alors, c'est clair ? Qu'est-ce que ça fait un schtroumpf ? Un schtroumpf ça schtroumpfe...c'est bien connu, le chien aboie, la caravane passe et le schtroumpf schtroumpfe ! C'est clair ? Comment on fait pour reconnaître le nom du verbe ?? « Le schtroumpf schtroumpfe », «un ami a mis», il est précédé de quoi le nom ? »

L'apprenant : «Il est précédé de l'article ?»

Moi : « Excellent! Il est précédé de l'article (qu'il ne faut pas confondre avec le pronom : « il veut les schtroumpfer » ) et c'est comme ça qu'on le reconnait le nom, il est précédé de l'article !

Vous pourrez toujours oublier un nom ou un verbe dans votre phrase, les remplacer par une mimique, une grimace ou un schtroumpf, cela n'entravera pas la compréhension. Mais si vous oubliez l'article, alors là c'est fini, c'est foutu, c'est râpé, vous pouvez faire vos valises et rentrer au pays, votre interlocuteur va vous regarder avec des yeux tout ronds, il n'aura rien compris du tout, parce que le nom dans votre phrase, il va être interprété automatiquement comme un verbe, donc la phrase devient complétement incompréhensible.

C'est pas des blagues ce que je vous raconte. Je vous donne un petit exemple : dans un restoroute avec une amie encore débutante en français, on met au point une stratégie, elle me suit et répète exactement ce que dis, alors je prends mon plateau, mon verre, mes couverts, elle fait tout pareil, et je m'avance vers la serveuse, je lui fais un grand sourire : « Bonjour Madame, un steak frites s'il vous plait. » et je reçois une assiette avec mon steak frites. Rien de plus facile n'est-ce pas ?

C'est au tour de mon amie, elle a vu que cela n'avait rien de compliqué de recevoir un steak frites dans un restoroute en France, alors elle prend son courage à deux mains, elle s'avance près de la serveuse, elle lui fait un grand sourire et lui déclare « Bonjour Madame, steak frites s'il vous plait. » La dame fait des yeux tout rond, et mon amie ne reçoit rien du tout. La dame elle avait entendu « Bonjour Madame, VERBE A L'IMPERATIF s'il vous plait » et donc elle ne pouvait rien comprendre, c'est clair ?»

On a ensuite imaginé un petit jeu, un peu dadaïste, pour illustrer davantage cette fonction de l'article qui permet de distinguer le nom du verbe :

- un amis a mis...

- le schtroumpf schtroumpfe

- la souris sourit au chat

- le riz rit jaune

- la rigole rigole bien

- le pain peint une nature morte

- la fleur fleure bon la nature

- le pont pond un oeuf

- le vent vend du vent

- le four fourre une dinde

- le faon fend la bise

- le paon pend un pauvre chasseur

- la joue joue à rougir

- le pouce pousse le petit

- le taon tend à me piquer encore

- la poste poste ses agents au coin de la rue

- le livre livre ses secrets

- la tasse tasse son café

- le beurre beurre des tartines

- le jouet jouait un jeu dangereux

- la table table sur une remontée du tabouret

- les fonds font des bénéfices

- la donne donne les cartes

- la rate rate sa dilatation

- la pêche pèche par gourmandise

- la prise prise l'électricité

- la boite boite de la jambe gauche

- etc.

 

***

Dernière mise à jour : 17/08/2016

 

 

Komentáře

Přidat komentář

Přehled komentářů

Zatím nebyl vložen žádný komentář