Jdi na obsah Jdi na menu
 


Gargantua et l'Afrique

Les confirmations gargantuesques de l'influence africaine tardive en Europe

 

"Ainsi Robert Cousin cherche-t-il la vérité de ses origines, « une vérité qui, selon lui, avait été sciemment occultée au long de treize siècles d’histoire, la fondation sarrasine étant, pour les détenteurs du pouvoir religieux ou politique, inacceptable » (p. 218). "Basset Karine-Larissa, Le légendaire sarrasin en France (configuration et histoire d’un contre-récit national, XIXe-XXe siècles). 2006.

https://journals.openedition.org/remmm/5613

Puisque de nombreux documents semblent confirmer la théorie  de Robert Cousin d'une "vérité occultée au long des siècles (citons notamment la tapisserie alsacienne du 15ème siècle "The wild men and the Moors"), il est certainement possible de trouver des éléments dans la littérature classique venant soutenir cette hypothèse.

Le Gargantua (vers 1540) de Rabelais étaye effectivement l'idée de la prépondérance culturelle africaine sur les territoires européens, et ceux qu'on nomme aujourd'hui la France.

Au chapitre XXXIII, un officier subalterne, tentant de formuler un compliment au petit général Picrochole, construit sa flagornerie par une comparaison flatteuse. Le comparant, archétype de puissance, est africain :

Le Soubdan n'est pas comparable a votre puissance

Le chapitre XVI explique comment Grangousier se fit envoyer une jument suffisamment imposante pour transporter son géant de fils :

 En ceste mesmes saison Fayoles quart roy de Numidie envoya du pays de Africque a Grantgousier une jument la plus enorme et la plus grande que feut oncques veue, et la plus monstreuse. Comme assez scavez, que Africque aporte tousjours quelque chose de nouveau.

C'est Fayoles, cinquième roi de Numibie qui lui envoya cette jument, apparemment introuvable en Europe. Rabelais ne manquera de remarquer qu' Afrique apporte toujours quelque chose de nouveau, mettant ainsi l'accent sur le fait que l'Afrique est le centre culturel, à partir duquel rayonne le progrès des sciences et des techniques.

 Et fut amenee par mer en troys carracques et un brigantin, jusques au port de Olone en Thalmondoys

La jument débarquera au port d'Olonne de Thalmondois (près des Sables d'Olonne modernes) dont on dit qu'il devint le principal port en France sous le règne de Louis XI dans les années 1470. Comme ce port s'ouvre sur l'océan Atlantique, force est de conclure que les échanges économiques les plus intenses proviennent de l'ouest.

Or, ce n'est qu'à partir de 1660 que le port d'Olonne se développera pour devenir le premier port morutier. Il accueillait alors les navires revenant des zones de pêche au large de Terre-Neuve.

Il faut donc en conclure que lors de la première période, s'étendant du XVème au XVIème siècle, que cet ouest porteur de richesse n'était pas les nouvelles Indes.

M. Adolphe Bloch, citant Strabon, rappelle que le premier sème qui se dégage de l'étude étymologique de Maure, est celui de « l'ouest » (de l'Afrique.) Ce n'est que par synecdoque que le sème « noir » est apparu ultérieurement en grec.

Ainsi, la Mauritanie s'entend d'abord comme le Royaume de l'Ouest, faisant face au Royaume de l'Est (Österreich-l'Autriche)

 

Malgré des siècles d'autodafé, on trouve encore dans la littérature classique, les traces du rayonnement et de la prépondérance culturelle de l'Afrique, toujours d'actualités vers 1540...

 

M. Adolphe Bloch. Etymologies et définitions diverses du mot de Maure. 1903

https://www.persee.fr/doc/bmsap_0037-8984_1903_num_4_1_7671

Histoire sablaise

https://www.lessablesdolonne.fr/culture-patrimoine/archives-municipales/histoire-sablaise/histoire-sablaise/#:~:text=Le%20Port%20des%20Sables%20s,navires%20y%20mouillent%20chaque%20ann%C3%A9e.

François Rabelais
LA VIE TRES HORRIFICQUE DU GRAND GARGANTUA PERE DE PANTAGRUEL.
Jadis composée par M. Alcofribas, abstracteur de Quinte Essence.
Livre plein de Pantagruelisme.

https://www.lire-des-livres.com/gargantua/

 

Komentáře

Přidat komentář

Přehled komentářů

Zatím nebyl vložen žádný komentář