Jdi na obsah Jdi na menu
 


Le mot du jour

Le schlittage vosgien :

Ajoutée le 1 janv. 2013 par mbCie54

***

Les bonnes résolutions (et la procrastination ;-) :

Les bonnes résolutions sont une coutume qui consiste, à l'occasion du passage à la nouvelle année le 1er janvier, à prendre un ou plusieurs engagements envers soi-même pour améliorer son comportement, une habitude ou son mode de vie durant l'année à venir.

Le site officiel du gouvernement américain propose une liste des bonnes résolutions les plus populaires1 :

  • Améliorer son bien-être physique : manger sainement, perdre du poids, se remettre en forme, boire moins d'alcool, arrêter de fumer, ne plus se ronger les ongles...
  • Améliorer son bien-être mental : pensée positive, rire plus souvent, profiter de la vie, avoir une meilleure éducation, réduire son stress...
  • Améliorer ses finances : payer ses dettes, économiser de l'argent, réaliser des investissements...
  • Améliorer son engagement social : être sociable, se faire des amis, passer plus de temps en famille, développer son intelligence sociale, trouver un meilleur travail, se porter volontaire pour aider les autres...
  • Faire un voyage

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bonnes_résolutions

 

Exemple de de bonne résolution : "Cette année, je paierai mes dettes pour échapper aux huissiers..."

 

Un huissier (une huissière) :

De huis (« porte », voir à huis-clos, à porte fermée) avec le suffixe -ier. La fonction de l'huissier est d'ouvrir et de fermer les portes.

huissier de justice : Officier public qui est principalement chargé de signifier les actes de justice, de mettre à exécution les jugements, etc.

source:

https://fr.wiktionary.org/wiki/huissier

***

Rez-de-chaussée (nom masculin) :

Partie d'un édifice située au niveau du sol (au niveau de la chaussée)

étymologie : res, rez en ancien français, du latin rasus, participe passé de radere (« toucher en passant, raser, effleurer »).

La préposition rez ne s’emploie aujourd’hui que dans les expressions rez-de-chaussée et rez-de-jardin. Dans la variante suisse, on trouve la forme courte de rez-de-chaussée.

  • Magnifique appartement au rez avec jardin.

La variante ras est plus productive.

Espace situé très près d’une surface.

  • Puisqu’au ras de l’eau il n’y avait pas de passage libre, nous avons pensé en trouver en altitude. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
  • à ras bord
  • faire table rase
  • ras la patate
  • ras le bol, ras-le-bol
  • table rase
  • en rase campagne
  • cheveux coupés à ras

A ne pas confondre avec le raz de raz-de-marée (soulèvement subit de la mer), du vieux norrois rás (« courant d’eau, course, chute »). Le breton raz (la pointe du raz) est un emprunt au français. Un raz est un courant marin violent qui se fait sentir dans un détroit, dans un canal entre deux terres rapprochées.

source :

http://www.cnrtl.fr/etymologie/rez-de-chauss%C3%A9e

https://fr.wiktionary.org/wiki/rez

https://fr.wiktionary.org/wiki/ras

https://fr.wiktionary.org/wiki/raz

***

La carcasse de Carcassonne, un mystère de l'étymologie:

carcas.jpg

Une carcasse : Étymol. et Hist. 1. 1556 « ossements » (Ronsard, Hymne de Pollux et de Castor, éd. Laumonier, t. 8, p. 301, vers 190); 1680 carcasse de poulet, de chapon (Rich.); 2. p. ext. 1680 au figuré « personne décharnée » (Ibid.); avant 1696 familier « corps humain » (Mmede Sévigné, 510 ds Littré); 3. 1704 maritime « carcasse d'un vaisseau » (Trév.). Origine obscure; peut-être à rapprocher de l'a. fr. charcois « carcasse » et par extension « corps » (1188, A. de Varennes, Florimont, éd. A. Hilka, 2709 : charchois), lui-même d'origine obscure; un rapprochement avec carquois est improbable. L'italien carcassa, non attesté avant le xixes., est probablement emprunté au français (Batt.).

Carcassonne : Nom est d'origine gauloise et provient de l'association des mots "kar" (désignant le gros rocher), et "cassi" (désignant le guerrier). (lat : Caracaso)

La légende :

L'histoire dit que l'armée de Charlemagne était aux portes de la Cité aux prises des Sarrasins. Une princesse était à la tête des chevaliers de la Cité après la mort de son mari. Il s'agit de la princesse Carcas. Le siège dura 5 ans.

Mais au début de la sixième année, la nourriture et l'eau se faisaient de plus en plus rares. Dame Carcas voulut faire l'inventaire de toutes les réserves qui lui restaient. Les villageois lui amenèrent un porc et un sac de blé. Elle eut alors l'idée de nourrir le porc avec le sac de blé puis de le précipiter depuis la plus haute tour de la Cité au pied des remparts extérieurs.

Charlemagne et ses hommes, croyant que la Cité débordait encore de vivres au point de gaspiller un porc nourri au blé, leva le siège. Voyant l'armée de Charlemagne quitter la plaine devant la Cité, Dame Carcas remplie de joie par la victoire de son stratagème décida de faire sonner toutes les cloches de la ville. Un des hommes de Charlemagne s'écria alors « Carcas sonne ! », d'où le nom de la Cité.

Source textes :

http://www.cnrtl.fr/etymologie/carcasse

http://www.linternaute.com/sortir/magazine/signification-noms-des-villes-de-france/carcassonne.shtml

https://fr.wiktionary.org/wiki/Carcasum#la

Https://fr.wikipedia.org/wiki/Dame_Carcas

source image :

http://www.akg-images.fr/Docs/AKG/Media/TR3_WATERMARKED/2/a/e/6/AKG300653.jpg

***

Le lignite

Dérivé savant du latin lignum « bois ». Le lignite est une roche sédimentaire composée de restes fossiles de plantes (vient de Lignine). C'est une roche intermédiaire entre la tourbe et la houille.

Le lignite est un charbon composé de 65 à 75 % de carbone. Il est utilisé pour le chauffage et pour produire de l'électricité.

Production de lignite (millions de tonnes)

    1970 1980 1990 2000 2011 %
1. Drapeau de l'Allemagne Allemagne 369,3 388,0 356,5 167,7 176,5 16,5
2. Drapeau de la République populaire de Chine Chine 13,0 22,0 38,0 40,0 136,3 12,7
3. Drapeau de la Russie Russie 127,0 141,0 137,3 86,4 77,6 7,3
4. Drapeau de la Turquie Turquie 4,4 15,0 43,8 63,0 70,0 6,5
5. Drapeau des États-Unis États-Unis 5,4 42,3 82,6 83,5 67,7 6,3
6. Drapeau de l'Australie Australie 24,2 32,9 46,0 65,0 65,7 6,1
7. Drapeau de la Pologne Pologne 32,8 36,9 67,6 61,3 62,9 5,9
8. Drapeau de la Grèce Grèce 8,1 23,2 51,7 63,3 58,8 5,5
9. Drapeau de l'Indonésie Indonésie nd nd nd nd 51,3 4,8
10. Drapeau de la République tchèque République tchèque 67,0 87,0 71,0 50,1 46,8 4,4
11. Drapeau de l'Inde Inde nd nd nd nd 43,1 4,0
12. Drapeau de la Serbie Serbie 26,0 43,0 60,0 35,5 40,3 3,8
13. Drapeau de la Bulgarie Bulgarie nd nd nd nd 34,5 3,2
14. Drapeau de la Roumanie Roumanie 14,1 27,1 33,5 17,9 32,9 3,1
15. Drapeau de la Thaïlande Thaïlande nd nd nd nd 21,3 2,0
... Monde 804,0 1 028,0 1 214,0 877,4 1 069,8 100,0

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lignite

 

Un frelon

wiktionary.org : De l'ancien français furlone, du latin médiéval fursleone, de l'ancien bas francique hurslo (cf. néerlandais horzel « œstre »).

comparaison.jpg

Une abeille Une guêpe Un frelon Un bourdon

Lot-et-Garonne: des frelons attaquent des randonneurs, deux personnes hospitalisées

http://www.leparisien.fr/

Un méchoui

Le méchoui est un mouton ou un agneau entier rôti à la broche, sur les braises d'un feu de bois.

(1922) De l’adjectif arabe مشوي, mašoui (« grillé au feu, rôti »).

https://fr.wiktionary.org/wiki/m%C3%A9choui

 

Un bistro / bistrot

(Familier) Petit café ou restaurant sans prétention.

(1892) Origine obscure.Il s’agit vraisemblablement d’un régionalisme importé à Paris au XIXe siècle d’où il s’est diffusé à travers la France.

Peut-être du poitevin bistraud « petit domestique » puis « marchand de vins ». On pense aussi à bistrouille qui désignait un mélange de café et de vin dans le nord de la France, bistringue, bastringue d’origine tout aussi obscure. On l’a rapproché au mot argotique bistingo « cabaret », ce qui est peu vraisemblable dans la mesure où le sens premier historique n’était pas l’établissement, mais le tenancier.

Enfin, on lui prête une étymologie fantaisiste mais suffisamment plaisante pour être citée : le mot proviendrait du russe быстро, bistro (« vite »), mot que l’on prête aux Cosaques stationnés à Paris en 1814 et qui auraient ainsi apostrophé les cafetiers. Toutefois, le mot « bistrot » n’est attesté en France que depuis la fin du XIXe siècle [1].

 

https://fr.wiktionary.org/wiki/bistrot

 

***

Un choix Cornélien :

- Choix entre deux possibilités ressenties toutes les deux comme des devoirs.

- Qui constitue un dilemme, qui oppose la raison et les sentiments.

https://fr.wiktionary.org/wiki/choix_corn%C3%A9lien

 

Un exemple "classique" de choix cornélien, Le Cid :

 

Don Diègue et le comte de Gomès projettent d’unir leurs enfants Rodrigue et Chimène, qui s'aiment. Mais le comte, jaloux de se voir préférer le vieux don Diègue pour le poste de précepteur du prince, offense ce dernier en lui donnant une gifle (un « soufflet » dans le langage de l'époque). Don Diègue, trop vieux pour se venger par lui-même, remet sa vengeance entre les mains de son fils Rodrigue qui, déchiré entre son amour et son devoir, finit par écouter la voix du sang et tue le père de Chimène en duel. Chimène essaie de renier son amour et le cache au roi, à qui elle demande la tête de Rodrigue. Mais l’attaque du royaume par les Maures donne à Rodrigue l’occasion de prouver sa valeur et d’obtenir le pardon du roi. Plus que jamais amoureuse de Rodrigue devenu un héros national, Chimène reste sur sa position et obtient du roi un duel entre don Sanche, qui l'aime aussi, et Rodrigue. Elle promet d’épouser le vainqueur. Rodrigue victorieux reçoit du roi la main de Chimène  : le mariage sera célébré l'année suivante.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Cid_%28Corneille%29

 

Pierre Corneille, aussi appelé « le Grand Corneille » ou « Corneille l'aîné », né le à Rouen et mort le à Paris (paroisse Saint-Roch), est un dramaturge et poète français du XVIIe siècle.

Son œuvre, 32 pièces au total, est variée : à côté de comédies proches de l'esthétique baroque, pleines d'invention théâtrale comme L'Illusion comique, Pierre Corneille a su donner une puissance émotionnelle et réflexive toute nouvelle à la tragédie moderne, apparue en France au milieu du XVIe siècle. Aux prises avec la mise en place des règles classiques, il a marqué de son empreinte le genre par les hautes figures qu'il a créées : des âmes fortes confrontées à des choix moraux fondamentaux (le fameux « dilemme cornélien ») comme Rodrigue qui doit choisir entre amour et honneur familial, Auguste qui préfère la clémence à la vengeance ou Polyeucte placé entre l'amour humain et l'amour de Dieu. Si les figures des jeunes hommes pleins de fougue (Rodrigue, le jeune Horace) s'associent à des figures de pères nobles (Don Diègue ou le vieil Horace), les figures masculines ne doivent pas faire oublier les personnages féminins vibrant de sentiments comme Chimène dans Le Cid, Camille dans Horace ou Cléopâtre, reine de Syrie, dans Rodogune.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Corneille

L'affaire Corneille-Molière, en résumé ici

 

***

 

« Quand on a une répu­ta­tion, il faut la tenir, donc quand les gens sont là, et ben, on canoche ! »

Canocher - Néologisme depardieusien. Dérivé du verbe canonner (sur le modèle filer - filocher, taler-talocher), boire des canons (familier, le canon est une ancienne mesure de capacité, par extension : bouteille, verre de vin.)

Le suffixe -oche est un marqueur très fort de l'argot. On le rencontre surtout comme suffixe nominal (bal - baloche / ciné - cinoche / cantine - cantoche...), y compris pour les noms propres (Catherine- Cathoche / Platini - Platoche)

Il apparait plus rarement comme suffixe d'adjectif (facile - fastoche / sympathique - sympatoche)

 

***

Les perce-neiges

Nom masculin, ou féminin selon les usages de chacun, resté longtemps invariable au pluriel (des perce-neige), l'orthographe rectifiée de 1990 lui accorde dorénavant un s...

 

perce-neige.jpg

 

source image :

http://www.bloc.com/images_administrables/bibliotheque/grande/perce-neige.jpg

 

***

Le gué

Surélévation du fond d'un cours d'eau qui permet son passage à pied...ou autrement ! 

Passage au gué ? Non, en auget à la russe

par roman_garev
mardi 19 janvier 2016
http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/passage-au-gue-non-en-auget-a-la-52081
 
Video originale mise en ligne le par vshoketv

 

***

 

Minoterie (fem.) - de minot, une mesure des grains qui équivaut à 18,5 litres soit une demi mine -

ou meunerie (fem.) établissement où le minotier (le meunier) prépare les farines de céréales destinées à la fabrication du pain.

 

Tarabiscoté (adjectif)

Particulièrement compliqué.

 

Puits de jour (puits de lumière - masc.)

Ouverture verticale pratiquée dans un bâtiment afin d'y laisser passer la lumière.

 

Excavatrice à godets (fem.)

Machine à creuser utillisée dans les mines à ciel ouvert.

 

Tomber de Charybde en Scylla

La légende et la mythologie grecquue est à l'origine de cette expression qui signifie « aller de mal en pis ». Plus précisément Charybde symbolise le « tout ou rien », la mort pour tous ou la vie pour tous, selon un jeu de probabilité. Et Scylla incarne la mort certaine pour une partie de l'équipage, mais la vie pour les autres. Il s'agit d'un choix entre le sacrifice calculé ou l'avenir aléatoire de la vie de tous.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charybde_et_Scylla

 

Alvéole (masc. ou fem. - Le genre courant du mot est le féminin. La forme masculine existe et a été utilisée jusqu’au début du XXe siècle. Son emploi est aujourd’hui considéré comme vieilli, mais on la rencontre encore, probablement parce que le dictionnaire de l’Académie française donne le mot au masculin, sans même mentionner l’emploi au féminin.) :

petie cavité, petite cellule où les abeilles déposent le miel. Par extension petite cavité dans les systèmes organiques et biologiques (alvéole pulmonaire, d'une dent, d'une roche, d'une fleur).

 

Grau (masc.) : régional, Languedoc : Chenal reliant un étang côtier à la mer; embouchure d'un fleuve côtier  - étymoloie : latin - gradus (utilisé pour désigner le mouvement des fleuves)

 

Bourgade (fem.) : agglomération rurale moins importante que la ville où se tient un marché. Etymologie : Burg (germ.) forteresse.

 

Calanque (fem.) :

1. Crique rocheuse, en Méditerranée.

2. (ancien) Terme de marine. Petit coin pour assujettir un objet.

Etymologie : caler (naklinovat)

 

Fourches caudines (fem. passer sous) : accepter des conditions sévères, ruineuses et humiliantes. En référence à une bataille qui opposa en 321 av. J.-C. les Romains aux Samnites au cours de la deuxième guerre samnite. Les Samnites de Caius Pontius, par leurs positions stratégiques, encerclèrent et capturèrent une armée romaine entière de 40 000 hommes dirigée par leurs deux consuls.

 

Marli (masc.) :

1. Sorte de gaze dont on fait des ouvrages de mode.

2. Filet en talus qui borde, en dedans, la moulure d'une assiette d'argent. Faire le marli avec les marteaux à planer.

Nom du rebord dans les plats et assiettes de faïence et de porcelaine. Marli peint, dentelé, découpé. Dans certains genres de décoration, le marli est peint d'une seule couleur, d'autres fois orné de rubans entrelacés, bordé de filets d'or, de perles d'or, etc.

Etymologie  : origine inconnue.

 

Moustier (Moustiers-Sainte-Marie) : étymologie : monastère (masc.)

 

Pyrrhus : Une victoire à la Pyrrhus est une victoire avec un coût dévastateur pour le vainqueur. L'expression est une allusion au roi Pyrrhus Ier d'Épire, dont l'armée souffrit de pertes irremplaçables quand il défit les Romains pendant sa guerre en Italie à la bataille d'Héraclée en 280 av. J.-C. et à celle d'Ausculum en 279 av. J.-C.

 

 

Komentáře

Přidat komentář

Přehled komentářů

Zatím nebyl vložen žádný komentář