Jdi na obsah Jdi na menu
 


1340 - Edouard III Plantagenêt, premier Rex Franciae ?

Malgré l'existence d'hypothèses différentes, bâties certainement sur la base de documents douteux, c'est plus tardivement qu'on voit apparaitre un titre venant concurrencer celui de Francorum Rex.

Dans le contexte de concurrence entre les souverains des deux côtés de la Manche pour le contrôle des Gaules,  c'est Edouard III Plantagenêt, cherchant à se rallier les Flandres au dépend de Philippe de Valois, qui adopte le titre de Roi de France et devient Rex Angliae et Franciae et Dominus Hiberniae (1340). Ses successeurs resteront King of France jusqu'en 1801.

Encyclopédie. Histoire. Tome I. Article Artevelle. p.428

https://books.google.cz/books?id=zokPAAAAQAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false

 

French territory once again became the subject of dispute after the death of the French King Charles IV in 1328. Edward III claimed the French Throne, arguing that it was to pass to him through his mother Isabella, Charles IV's sister. In France, however, it was asserted that the Throne could not pass to or through a woman. Edward III began to use the title "King of France" (dropping "Duke of Aquitaine") after 1337. In 1340 he entered France, where he was publicly proclaimed King. In 1360, however, he agreed to relinquish his title to the French claimant. Though he stopped using the title in legal documents, he did not formally exchange letters confirming the renunciation with the French King. In 1369 Edward III resumed the title, claiming that the French had breached their treaty.

Henry V invaded France, but agreed to the Treaty of Troyes, whereby he was recognised as the Heir and Regent of France, in 1420. He died in 1422, to be succeeded by his infant son, who became Henry VI. Shortly after his accession, Henry VI also inherited the French Throne. By the 1450s, however, England had lost all its territories in France, with the exception of Calais. The claim to the title of "King of France" was nonetheless not relinquished until the creation of the United Kingdom of Great Britain and Ireland in 1801, by which time the French monarchy had been overthrown by the French Revolution.

https://en.wikipedia.org/wiki/Style_of_the_British_sovereign#English_sovereigns

 

Dans l'appareil critique accompagnant sa traduction de La Nouvelle Atlantide de Francis Bacon (Flammarion, Paris. Pp.139-140), Michèle Le Doeuff résume  la pomme de discorde franco-anglaise plus connue sous le nom de "loi salique."

En effet, depuis le XIVème siècle, les Anglais assurent que cette "loi" (qui stipulerait que "in terram salicam mulieres non succedant", que les femmes sont exclues de la succéssion de "la terre salique") s'applique seulement au canton de Sale, ou à une vieille ville du Rhin nommée Salem, ou à une région d'Allemagne située entre l'Elbe et la rivière Sala (Saale) - en tous cas pas à la France: car, si elle ne vaut que pour cette "terre salique", alors la prétention des souverains anglais à la couronne de France est légitime, Edouard III d'Angleterre étant petit-fils de Philippe IV de France par sa mère.

On comprend qu'en Angleterre personne ne se lasse de situer cette "terre salique" nimporte où, sauf en France. Au temps de Bacon (1562-1626), la question n'a pas perdu tout son relief : Jacques Ier puis son fils portent le titre de roi de Grande Bretagne et de France.

En 1600, Shakespeare (Henri V, I, 2) a donné un exposé magistral de ce point juridico-géographique : "il est clair comme le jour en été" que Henri V, héros de la pièce,  est roi de France. Sir Henri Wotton revient sur ce sujet: c'est une loi locale, applicable à la seule ville de Salem, et qui n'a jamais valu pour la France, ce que déjà un duc de Bourgogne a crié haut et fort, quand Philippe dit Le Long a été créé roi de France alors que le royaume aurait du revenir alors à Jeanne, fille de Louis le Hutin...Dans ses Apophtegmes, Bacon suit Hall, un auteur du milieu du XVIème siècle, et dit que la loi salique est tout simplement "une fiction" (Sp. t. VII, p. 151). Hall disait une fiction inventée pour priver les Anglais de leurs justes droits sur la France. 

 

Première mise en ligne: 29/09/2020
Dernière mise à jour: