Jdi na obsah Jdi na menu
 


Les fonctions du conte

Le conte populaire français est un divertissement, c’est un moment agréable et un moyen ludique de passer le temps. D’ailleurs, Emilie MAGNE définit le conte populaire comme un " récit simple et souvent emprunté aux sources populaires " dont le but est de " réjouir les enfants ".

Les contes populaires sont ceux qui se rapprochent le plus du conte africain : pratique sociale, narration orale et publique, divertissement et cohésion sociale. Ce genre a quasiment disparu en France au XVIIIeme siècle. De nombreuses études ont été entreprises par des linguistes, des ethnologues et des psychanalystes comme Bettelheim, Jüng et Freud qui ont mis en avant les fonctions éducatives du conte populaire, son importance dans la construction du Moi de l’enfant, le dépassement des interdits...

http://www.contesafricains.com/article.php3?id_article=9

L'étude des contes mettant en scène les personnages prennant place autour de la Vouivre/Mélusine (la symbolique d'initiation qui l'accompagne - prendre le risque de périr pour conquérir un trésor encore plus grand, une connaissance cachée) pousse à distinguer des forces du psychisme social en oeuvre pour refouler le souvenir d'une expérience historique. Il cherche à rendre compte du présent en substituant au passé historique un nouveau passé merveilleux.

Dans la version Otia Imperiala, présentée par J. Le Goff dans son article Mélusine maternelle et défricheuse, le conte veut expliquer pourquoi la tour jouxtant la chapelle est en ruine : Mélusine, crétature fantastique mi-femme, mi-serpent, refusant de communier au sein de l'Eglise catholique, est désignée par le conte comme la lâche responsable de la destruction du bâtiment sacré lors de sa fuite, après que son vrai visage fût révélé au grand jour.

On distingue dans cette version une stratégie caractéristique de la perversion du pouvoir, projetant sur ses victimes ses propres infâmies. Ainsi on peut comprendre que c'est l'Eglise catholique la responsable de la destruction du temple sacré de l'être aîlé extraordinaire mi-femme, mi-serpent : la déesse Isis.

La méthode du conte dont la fonction essentielle est de faire oublier l'Histoire réelle et de bercer l'auditeur du chants des sirènes (les contes ne se distinguent pas ainsi des Gazettes ou des prèches en église, leur fonction se comprend essentiellement comme le maintien des privilèges, même si dans une certaine mesure ils fournissent au Moi du matériel non négligeable sur lequel l'enfant/l'adulte forgera ses croyances à venir), ils reflète l'idéologie au pouvoir dans son processus de réécriture du passé historique.     

Conclusion :  totémisation et folklorisation de l'histoire.

La fonction de la légende de la Vouivre est de refouler un passé historique (II) en le couvrant d'un voile mythologique/folklorique (I).

I- Le voile totémique : cachez cet ancêtre que je ne saurais voir !

Différentes fonctions sociales du conte sont identifiées:

Le conte populaire français est un divertissement, c’est un moment agréable et un moyen ludique de passer le temps. D’ailleurs, Emilie MAGNE définit le conte populaire comme un " récit simple et souvent emprunté aux sources populaires " dont le but est de " réjouir les enfants ".

Les contes populaires sont ceux qui se rapprochent le plus du conte africain : pratique sociale, narration orale et publique, divertissement et cohésion sociale. Ce genre a quasiment disparu en France au XVIIIeme siècle. De nombreuses études ont été entreprises par des linguistes, des ethnologues et des psychanalystes comme Bettelheim, Jüng et Freud qui ont mis en avant les fonctions éducatives du conte populaire, son importance dans la construction du Moi de l’enfant, le dépassement des interdits...

http://www.contesafricains.com/article.php3?id_article=9

Jacques Le Goff met en avant une autre fonction directement liée à la construction psychique :

Cette femme-animale, origine et emblême du lignage, en force-t-elle pas à reposer le problème du totémisme ? (Le Goff Mélusine maternelle et défricheuse in Pour un autre moyen âge. p.327)

Vouivre, Biscorne, Mélusine, Coulobre, naissance de Mérovée, ancêtres et animalité, pouvoirs surnaturels et protection de la tribu, la renaissance comme initiation à une nouvelle connaissance (prendre le risque de périr pour conquérir un trésor encore plus grand, une connaissance cachée)

... autant d'éléments constituant un phénomène de totémisation (création d'un totem, ou attribution des attributs du totem à un ancêtre historique auquel on substitue une figure folklorique ):

"Qu'est-ce qu'un totem ?

D'un façon générale, c'est un animal, comestible, inoffensif ou dangereux et redouté, plus rarement une plante ou une force naturelle (pluie, eau), qui se trouve dans un rapport particulier avec l'ensemble du groupe; en deuxième lieu, son esprit protecteur et son bienfaiteur qui envoie des oracles et, alors même qu'il est dangereux pour d'autres, connaît et épargne ses enfants."

Sigmund Freud. Totem et tabou. trad. Jankélévitch. Payot. p.13

 

Le conte manifeste toute l'activité de la pensée magique cherchant à faire bénéficier aux clans de la nouvelle tribu une protection surnaturelle.

Selon Godefroid Kurth, « Tous les peuples primitifs ont cru à l'origine surnaturelle de leur dynastie. Leurs rois étaient les descendants des dieux : c'était leur principal titre à l'obéissance des guerriers, c'était aussi le plus beau titre de noblesse de la nation elle-même »8.

https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9rov%C3%A9e

L'étude des contes mettant en scène les personnages prennant place autour de la Vouivre/Mélusine pousse à distinguer des forces du psychisme social en oeuvre pour refouler le souvenir d'une expérience historique. Il cherche à rendre compte du présent en substituant au passé historique un nouveau passé merveilleux.

Dans la version Otia Imperiala, présentée par J. Le Goff dans son article Mélusine maternelle et défricheuse, le conte veut expliquer pourquoi la tour jouxtant la chapelle est en ruine : Mélusine, crétature fantastique mi-femme, mi-serpent, refusant de communier au sein de l'Eglise catholique, est désignée par le conte comme la lâche responsable de la destruction du bâtiment sacré lors de sa fuite, après que son vrai visage fût révélé au grand jour.

On distingue dans cette version une stratégie caractéristique de la perversion du pouvoir, projetant sur ses victimes ses propres infâmies. Ainsi on peut comprendre que c'est l'Eglise catholique la responsable de la destruction du temple sacré de l'être aîlé extraordinaire mi-femme, mi-serpent : la déesse Isis.

La méthode du conte dont la fonction essentielle est de faire oublier l'Histoire réelle et de bercer l'auditeur du chants des sirènes (les contes ne se distinguent pas ainsi des Gazettes ou des prèches en église, leur fonction se comprend essentiellement comme le maintien des privilèges, même si dans une certaine mesure ils fournissent au Moi du matériel non négligeable sur lequel l'enfant/l'adulte forgera ses croyances à venir), ils reflète l'idéologie au pouvoir dans son processus de réécriture du passé historique.     

isis_with_serpent_tail_lacma_m.80.202.222.jpg

Isis à la queue de serpent

 

L'image de la créature fantastique diffusée par le conte transforme la victime du meurtre en objet mythologique, merveilleux et irréel. Dans la psychologie collective, c'est le souvenir du génocide de l'ensemble des ancêtres qui sera refoulé grâce au conte. Il permet aux vainqueurs de gommer des narrations la présence historique de Saint Maurice et de la colonne thébaine, des Sarrasins et autres Africains dont le pays de Nicolas Morel porte encore les traces archéologiques et toponymiques.

II- Les traces persistantes de la réalité historique

Toponymiques et / ou héraldiques,

le massif des Maures , la plaine des Maures Maureville, Morville, Maurecourt, Mauremont, Maurens, Le Cannet des Maures, Mortaigne, Mortagne, Moirans, etc,

Corse (et Sardaigne / Aragon) - Altagène, Argiusta-Moriccio, Sartène , Azilone-Ampaza, Cauro, Corte , Vico...

Sur le continent : Adast, Lascazères, Layrisse, Louey, CabestanyMadiran, Sadournin, Soublecause ( Hautes-Pyrénées) Morancé (Rhône : les rédacteurs de Wikipédia admettent (difficilement) que l'église chrétienne y fût construite sur la mosquée la précédant : "L'église de Morancé, dont le cœur remonte au VIIIe siècle, pourrait avoir été bâtie par ces Sarrasins, qui en auraient fait leur première mosquée."...Les rédacteurs de Wikipédia affirment donc que les Sarrasins auraient construit "une église" pour en faire "une mosquée"...étrange affaire pour la pensée commune, mais tout à fait possible et compatible avec l'idée d'Ariens convertis à l'Islam ou encore avec le drapeau breton originel, une croix noire désignant des Chrétiens maures - voir le Roman d'Acquin et du Guesclin) - Moret  sur Loing (Seine et Marne) - Castelsarrasin (Occitannie), Avenches (Suisse), le famille Pasquier de Franclieu, la famille Le Normand De Bretteville, famille Musquinet de Beaupré,  baron Leclerc des Essarts, famille Etcheverry, César Berthier, le pape Pie VII, famille Boixo de Meritens, Bourrée de Corberon, famille Abbé, famille Elliot, comtes Minto, famille Allard, Villemaur-sur-Vanne (Aube, Troye), Haussignémont (Marne), Tilques (Pas de Calais), Richemont (Lorraine), La Jonchère-Saint-Maurice (Haute-Vienne), Martignat (Ain), Fouquières-les-Béthunes (Pas-de-Calais), Vémars (Val-d'Oise), Barisey-au-Plain (Meurthe et Moselle), Vaux-Marquenneville (Somme), Moirans en Montagne (Jura), La Rochette (Seine et Marne), Marault (Aude), Maizeroy (Moselle), Thoiry (Yvelinnes)

Une légende veut qu'Ottone Visconti, alors commandant dans la croisade de 1187, prit ce symbole sur l'étendard d'un Sarrasin qu'il avait vaincu. Il rapporta ce trophée à Milan qui devint l'un des symboles de la ville, sous le nom de « Biscione » ou « bissa » en patois milanais qui est la traduction de « vipère ».

Dans les temps reculés, il y eut sans aucun doute en France, en de nombreux endroits, de culte à la Terre-Mère dont le serpent est l'attribut. Certains, comme à Longpont-sur-Orge ou à Montmorillon, furent des lieux de culte à Isis. (Dissertation sur les Parisii ou Parisiens, et sur le culte d'Isis chez les Gaulois. Jean Nicolas Déal. 1826  / Temples d'Isis de Rome)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vouivre#cite_ref-1

Architecturales : Les tours sarrasines (Bozel,  Savoie),

Culturelles / la gastronomie : Les galettes de sarrasin , les morilles, le couscous comme plat national.

Littéraires (copie du 15ème d'un original datant peut-être du 12 ou 13ème) :

Roman d'Aquin

La conqueste de la Bretaigne armoricque

par le roy Charlemaigne

Cy ensuit le discours d'une conqueste du royaulme de Bretaigne Armoricque, faicte par le preux Charlemaigne roy de France, avant son coronement à l'empire environ dix ou douze ans, contre un roy sarazin nommé Acquin qui  habvaoit possédé le dit réaulme par l'espace de XXXans.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k81586s/f132.image

 

Louis le Pieux, successeur de Charlemagne,entreprend également de conquérir la Bretagne, une note de Wikipédia faisant référence au travaux de Joël Cornette, semble entendre, prétextant le camouflage nocturne, que les chevaliers bretons étaient noirs :

"Attaquant souvent de nuit, les troupes bretonnes teignent en noir leurs habits et leurs boucliers..."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_Bretagne#cite_note-86

Un étrange phénomène apparait lors de notre étude. Il pourrait, faute de données plus étendues, passer pour une coïncidence.

Autant pour la Vouivre, la Coulobre ou la Mélusine, l'élément aquatique, l'eau, est un paramètre indissociable de leur définition.

Or, la langue tchèque présente une ressemblance frappante, tant phonétique que sémantique, entre les termes :

Maur : un Maure

Mour [mɔʊ̯r]:  poussière de charbon (donc noir) mais, à en croire le dictionnnaire étymologique, serait apparenté à mýt (« mouiller, laver ») → voir mucus et muria (saumure) en latin au sujet du lien entre « mouiller, laver » et « mouillé, sale, repoussant ».

https://fr.wiktionary.org/wiki/mour

Pourtant, à partir de la racine Mour, on trouve :

Mourek, Mourovatý : chat noir, chat tigré, tacheté de noir

Mouřenín : un Noir

Mouřenínek : pain complet de seigle (pain noir) / figure en faïence d'un petit Maure

Mouřenínky : biscuit au chocolat (voir la tête de nègre)

Sommes nous face à une simple coïncidence ou, comme tend à le montrer cette récurrence du séme noir attaché à la racine Mour, doit on surmonter un obstacle épistémologique qui interdit aux linguistes d'admettre la présence historique des Maures en Europe centrale et orientale, à l'exemple du Saint Maurice de Magdebourg :

 

fig.7.face.blackst.maurice.copy_0.jpg

 

Face (detail) of the statue of the Black St Maurice of Magdeburg.  Magdeburg Cathedral, Germany, 1220-1250.  The Menil Foundation, Houston; Hickey and Robertson, Houston; and Harvard University’s Image of the Black Project, reproduced from The Invention of Race in the European Middle Ages

https://networks.h-net.org/race-european-middle-ages-image-black-st-maurice-detail

Un phénomène similaire, assimilant le sème de l'eau aux Maures, se retrouve en comparant le blason et l'étymologie du nom de commune Cabestany (caput (la tête) + stagnum (l'étang - eau stagnante)), la tête de l'étang signifiant : "l'endroit où il a le plus de profondeur"...à l'image de la nuit, plus elle est profonde, plus elle est sombre...

(Encyclopédie méthodique. Histoire naturelle. Tome troisième. Paris et Liège, 1787. P.162. (https://books.google.cz/books?id=XUw_AAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false)

On arrive au même résultat en comparant le blason et l'étymologie du nom de la commune de Moret-sur-Loing : "Du celtique mora, de l'ancien français morée (–marécage, marais)"

Marianne Mulon –Noms de lieux d’Île-de-France, Bonneton, Paris, 1997, cité par https://fr.wikipedia.org/wiki/Moret-sur-Loing#cite_note-2

 

Qu'importe donc la langue, slave, latine ou celtique, le sème de l'eau stagnante est intimement associé à celui de la couleur sombre des Maures...

Le film d'animation japonais réussit une visualisation très poétiquement de ce Mour [mɔʊ̯r], cette poussière de charbon ...

susuwatari.jpg

L'héroïne kazakhe libérant le Mour du joug du charbon ?

 

Appelées "noiraudes" en français, les susuwatari (ススワタリ)

Ghibli : Les susuwatari

https://www.nautiljon.com/univers/ghibli+-+les+susuwatari,35.html

Image : https://www.nautiljon.com

 

 

***

 

A black history of the world 

http://realhistoryww.com/

 

***

Sitographie :

ETUDE COMPAREE DU MYTHE DE MELUSINE AU MOYEN AGE ET AU XXe SIECLE par Nelly LABERE http://labere.free.fr/documents/melusine.pdf

Liens :

On est chez nous !

19/05/2018 - Intuition historique des hooligans du pays à la tête de Maure !

12/02/2018 - Un Britannique de souche : l'Homme de Cheddar, n'en déplaise à Jo Marney

6/9/2017 - Impasse évolutive du faisan Argus et de l'Albinos résumée par le Gary Cayuga Farmer de Jim Jarmush

05/03/2018 : Une Amérindienne de souche : Pocahontas, 1880

4/8/2017 - This is SPARTA : ARKESILAS's cup, 550 BC

22/7/2017 - Une Russe de souche : Zena's DNA - Russia, 1850

17/10/2016  - On est chez nous ! Eternel cri de guerre de la racaille albinos !

Présence et disparition des Africains dans l'histoire (de l'art : le Saint-Maurice d'El Greco)

- gènes —SLC24A5 et SLC45A2, vitamine D et prévention du cancer de la peau au Danemark

- l'ange blond : refoulement de la catégorie de la perception de l'albinisme

- une histoire africaine de l'humanité et une France des Maures : du Guesclin: un héros national, vidéo de Tell Me More TV  : pyramide et obélisque : le temple d'Isis ! !

http://www.jerome.estranky.cz/clanky/radio-paris-ment/peuplement-africain-en-europe-et-en-asie.html

Cheikh Anta Diop

- L'infowar dans le domaine tchèque : l'exemple du tag " Cheikh Anta Diop "

- Palestine et mythe "chamito-sémitique" (videos : Alexandre Adler - Sawfat Ibraghith)

- La méthode diopienne (Philippe Omotunde)  et l'imposture des discours sur l'afrocentrisme (JC Coovi Gomes)

- Harouna Barry : Apport linguistique et unité africaine chez Cheikh Anta Diop 

- Vidéos : Dimbombari Mbock : "Les hiéroglyphes et les langues africaines modernes"

http://www.jerome.estranky.cz/clanky/wwi/cheikh-anta-diop.html

Out Of Africa

Cheikh Anta Diop - 30e anniversaire de sa disparition - biographie

L'apport de l'Afrique à la civilisation universelle, Conférence de Niamey, 1984 - vidéo

Jean-Philippe Omotundé : les mathématiques africaines, Afrique, berceau de l'écriture - vidéos

Vidéo : Jean-Marc Bonnet-Bidaud : Visions africaines du ciel

Audio : JP Omotundé : l'héritage scientifique de l'Afrique antique dans le domaine des mathématiques.

Kossivi ADJAMAGBO - Cheikh M'Backé DIOP Papyrus Rhind et le Papyrus de Moscou + la tombe de SENENMUT - Sitographie

Théophile Obenga : la tutelle intellectuelle doit cesser - vidéo

A black history of the world : http://realhistoryww.com/

http://www.fr-tul.cz/clanky/histoire-de-france/cheikh-anta-diop.html

Les premiers résidants

Néandertal à Bruniquel : -175 000 ans

Lascaux : La théorie paléo-astronomique de Chantal Jègues-Wolkiewiez

La préhistoire de l'art - une émission d'Alain Jaubert

A l'école des peintres de Lascaux - un film de Daniel Cardot et André Leroi-Gourhan

Glozel : "une nouvelle affaire Dreyfus" ! - Emission Mystère - TF1  -1992

Translittération et origines de l'écriture de Glozel - Herbert Sauren

L'Homme de Grimaldi- JF Omotunde : les racines africaines de la civilisation européenne.

La France des Maures

http://www.fr-tul.cz/clanky/histoire-de-france/de-neandertal-a-la-france-des-maures.html

De l´empereur Julien au Prophète Mahomet

Pour échapper à la terreur catholico-nicéenne, les Citoyens romains (essentiellements Ariens et Africains) passent une nouvelle alliance avec la Perse et fondent l'Islam - implications des approches récentistes en termes de guerre religieuse romaine.

Vidéos :

Pierre Dortiguier : le récentisme

Chronologie : 614 - 778 : Les Ariens inventent l'Islam pour échapper à la tyrannie nicéenne.

Bruno Bonnet-Eymard : l'auteur du Coran

Fadel Soliman : Muslims before Muhammad

Nouvelle chronologie de  A. Fomenko et G. Nosovsky : L'Histoire : science ou fiction?

http://www.fr-tul.cz/clanky/histoire-de-france/de-l-empereur-julien-au-prophete-mahomet-recentisme-fonemko.html

Clovis le byzantin

500- L'indépendance très progressive des royaumes des Francs et des Burgondes...

1633- De la fabuleuse existence des Mérovingiens: une invention de Louis XIII ?

http://www.fr-tul.cz/clanky/histoire-de-france/Clovis-byzantine-rex.html

Philippe Auguste et l'Ordonnance-testament de 1190

- Mythe du premier roi de France : la réponse des sceaux, Wailly Natalis, 1843...

- 1340 : Edouard III, premier Rex Franciae...

- 1633 : année terrible pour le garde des Sceaux et la Lorraine !

- 1632 : première carte de France ?

- Louis XIII : inventeur de la fabuleuse archéologie mérovingienne.

- Philippe II et l'Ordonnance de 1090 : du système féodal vers le système monarchique, l'alliance du roi et de la bourgeoisie parisienne...

- Sitographie et documents

- Philippe Auguste dans l'actualité, 24/04/2016

http://www.fr-tul.cz/clanky/histoire-de-france/philippe-auguste-et-l-ordonnance-testament-de-1190.html

***

 

Komentáře

Přidat komentář

Přehled komentářů

Zatím nebyl vložen žádný komentář