Jdi na obsah Jdi na menu
 


De l´empereur Julien au Prophète Mahomet

24. 7. 2016

Pour échapper à la terreur organisée par les fanatiques du Symbole de Nicée, les Citoyens romains (Ariens notamment) passent une nouvelle alliance avec la Perse et fondent l'Islam.

Pierre Dortiguier : le récentisme - Vidéo:

- Les implications en termes de guerre religieuse romaine dans la vidéo de P. Dortiguier.

- Présentation et embarras devant l'idée récentiste. Les premières observations de R. Newton et l'interprétation d'A. Fomenko.

- Julien et le monothisme

- Pseudo-invasions et guerre intestines

Chronologie : 614 - 778 : Les Ariens inventent l'Islam.

Les cartes: Mare Nostrum, 2ème, 6ème et 7ème siècles !

Bruno Bonnet-Eymard : l'auteur du Coran - Video

Fadel Soliman : Muslims before Muhammad - video

Nouvelle chronologie de  A. Fomenko et G. Nosovsky : L'Histoire : science ou fiction? - video

 

***

Pierre Dortiguier sur le récentisme

Conférence du 16 mai 2012


Pierre Dortiguier - le récentisme by ERTV

 

I- Présentation et critique des approches récentistes

La nouvelle école récentiste a été fondée au début des années 1970 par le mathématicien russe Fomenko.  

Le principe logique du récentisme présenté par Dortiquier est le suivant :  

en 1584, le pape Grégoire réforme le calendrier « Julien » et adopte une description du cycle de l’année légèrement plus longue que l’ancienne. 

Fomenko argumenterait que ce décalage doit se multiplier par les siècles écoulés depuis le début de l’humanité. Si les années sont plus longues, il faut en compter moins. L’histoire serait donc beaucoup plus récente qu’on ne la suppose habituellement.

En fait, les 10 jours supprimés par le calendrier grégorien ne suffisent guère à rendre compte de la période  qui serait en jeu.  En effet la chronologie étudiée, de l'antiquité au 16ème siècle, est loin de s'étendre sur les plus de 15 000 ans nécessaires à expliquer une variation de 500 ans. En plus des critiques de la datation des observations astronomiques (éclipses de lune et autres occultations) enregistrées par Ptolémée dans l'Algameste, les travaux de Fomenko prennent d'abord comme point de départ les calculs de mécanique céleste présentés par Robert R. Newton (notamment dans Moon's Acceleration and Its Physical Origine Vol.1 (1979)) qui calcule l'accélération du satellite de la Terre (D")

Florin Diacu résume ainsi la première anomalie que la nouvelle chronologie de Fomenko se donne comme but d'expliquer et de résorber : " L'accélération [de la lune] est très légérement positive et reste presque constante d'environ -700 à 500 de notre ère, puis chute significativement pour les 5 siècles suivants, et se fixe finallement...après l'an Mil. Quoiqu'il en soit, il est impossible d'expliquer ce problème à partir de la loi de gravitation, d'après laquelle le graphique [de l'accélaration de la lune] devrait être constant.... [Robert Newton] conclut que des forces inconnues doivent être responsable de ces variations...Le mathématicien russe rejette l'idée de ces forces inconnues. En recourant à la place à une nouvelle chronologie, il corrige les dates des relevés astonomiques utilisés par Newton et obtient un graphique dans lequel D" est presque constant. (The Lost Millennium : History's Timetables Under Siege. 2011. p.96)

Robert Newton a également formulé une critique très ascerbe des travaux de Ptolémée. En constatant une erreur systématique des mesures, R. Newton en conclut que Ptolémée n'était qu'un faussaire qui se contanta de reprendre les données d'un autre savant en les corrigeant pour les adapter à son époque (The Crime of Claudius Ptolemy (1977)). Anatoli Fomenko, reprenant les analyses du philosophe Morozov (Christ. 1920), estime que l'erreur systématique détectée dans ses travaux ne relève pas d'une quelconque responsabilité de Ptolémée. Ce sont les historiens postérieurs qui commirent une erreur dans la datation de ces travaux. Ptolémée aurait vécu à une époque beaucoup plus tardive (Florin Diacu. Ibid. p.101)   

 

Le récentisme qui est donc avant tout un problème d'astrophysique, conclut que ce décalage (« les temps fantômes ») a été rempli artificiellement et tardivement par les pouvoirs successifs et notamment par les clercs de la Renaissance.

 

L’idée que la durée des événements historiques mesurée objectivement diffère de la durée historique de la narrative dominante, implique effectivement que, puisque cette histoire est malgré tout racontée par les historiens académiques travaillant sur la base des archives disponibles, celles-ci doivent être truffées de faux, laissés intentionnellement par les criminels après leur coup de force. Cet exercice du pouvoir peut prendre autant les formes d’un accaparement indu d’un droit (d’une charte, d’un titre de propriété ou d’un privilège concret), que la forme de la libre et fantaisiste réécriture de l’histoire par simple jeu.

 Des archives ont été créées de toutes pièces, des dynasties entières auraient été forgées par la propagande de familles soudain en quête d’ancêtres fictifs censés légitimer leur coup de force (Jules César s’inventant son aïeul Enée, Clovis son Mérovée ou Napoléon III son Vercingétorix...Louis XIII inventant la dynastie Mérovingienne)

Pour certains récentistes, les clercs de la Renaissance (Jésuites ou Dominicains) auraient totalement inventé le Moyen âge…peut-être même une partie de l’Antiquité…

 

Même s’il faut bien admettre dans un premier temps que la narrative du vainqueur rajoute certains événements et comble indûment certains interstices de la chronologie historique en donnant naissance à des ancêtres fictifs, il faut également remarquer que le phénomène de réécriture de l’histoire possède d'autres aspects.

On pourrait aussi observer une propension au négationnisme historique et au rétrécissement du temps.

En introduction de sa nouvelle « La muraille et les livres », Jorge Luis Borges rappelle très clairement ce principe dévastateur du pouvoir en affaire de mémoire : « l’homme qui ordonna la construction, aux frontières de la Chine, d’une muraille presque infinie fut ce même empereur, Chi Hoang Ti, qui fit également brûler tous les livres antérieurs à lui. »  Le pouvoir absolu s’arroge une temporalité absolue, celle de l’unique présent des rapports de domination que la narrative voudrait éternellement inchangés.

D’une façon générale, à l’étude des problèmes d’érosion du Sphinx ou de l’orientation astronomique des pyramides de Gizeh, face au problème de datation des pyramides de Bosnie et de Crimée, à l’observation d’artefacts découverts dans des couches géologiques très anciennes ou encore devant l’étonnement suscité par la description du système de Sirius par les Dogons, il semble plus aisé d’admettre que l’histoire de l’humanité est beaucoup plus longue que son estimation actuelle comme le confirme la découverte d'Ardi (cette hypothèse d’époques historiques beaucoup plus longues permettrait aux descriptions de l’évolution phylogénétique de présenter l’intégration des systèmes en un ordre supérieur d’une manière plus continue et moins « fulgurante. »)

 

Malgré ces remarques adressées aux conclusions partisanes des approches récentistes, leur démarche critique, s’évertuant à déconstruire la narrative officielle, possède l’inestimable avantage de mettre en lumière certains aspects problématiques nous dévoilant en partie une histoire plus proche de la réalité extrasubjective. Pour saisir cette histoire, il ne faudra pas hésiter à tirer les conclusions des déterminations mises à jour par les travaux évolutionnistes de l’éthologie de Konrad Lorenz, et décrire le comportement humain par une prédominance de la pulsion d’agressivité et de la lutte intraspécifique (le Roi Lear  constatait déjà que : « history is a tale [] full of sound and fury ».)

 

Autrement dit, quelles sont les victimes de massacres dont les bourreaux cherchent à faire oublier le nom ?

 

II – La figure de Julien et la tradition monothéiste

En complétant le concept lorenzien de primauté de la pulsion d’agressivité par le concept de refoulement élaboré par Sigmund Freud, il apparaît que l’idée de luttes internes comme élément essentiel de nos comportements, sera l’idée la plus refoulée et la moins accessible à la conscience.

Ce sont les traces de ces luttes fratricides que la narrative cherchera le plus spontanément à effacer des pages de l’histoire…et de la conscience collective.

 

La conférence de Pierre Dartiguier met l’accent sur un personnage emblématique de ces luttes internes. En abordant la réforme du calendrier dit « Julien », le conférencier remarque que les théories récentistes dénoncent la confusion entre Jules César (assassiné en -44) et l’empereur Julien, dit l’apostat, élevé à Constantinople par l’évêque arien Eusèbe de Nicomédie, perpétuant la tradition du Dieu Soleil (celui d’Akénathon ? – voir Sigmund Freud. L’homme Moïse et son peuple), entamant la reconstruction du temple de Jérusalem, proclamant un édit de tolérance tout en affichant une opposition farouche aux thèses nicéennes (Contra Galileos). Il est assassiné lors d’une bataille menée en 363 contre les Perses.

 

L’attribution du calendrier à Jules César, permet justement d’effacer de l’histoire intersubjective l’empereur Julien dont le règne manifeste une « intention de revenir à un empire de forme moins autocratique et plus conforme à la tradition républicaine. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Julien_%28empereur_romain%29

 

Les rédacteurs de Wikipédia soupçonnent également que des événements de sa biographie aient été rajoutés dans l’intention de le calomnier :

 

« Ainsi une tradition lotharingienne reprise au Xe siècle met au compte d'un ordre de persécution de Julien l'Apostat un massacre de vingt mille martyrs chrétiens en octobre 362 en Belgica prima, à Apollogranum et dans ses environs. Elle frappe les nombreux enfants chrétiens de la famille légendaire de Baccius et Lientrude, Euchaire, Élophe, Libaire... »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Julien_%28empereur_romain%29#Son_d.C3.A9c.C3.A8s

 

Quand les narrateurs de 1583 (de tradition nicéenne) font s’écrier à Julien : « Tu as vaincu, Galiléen ! » (Vicisti, Galilæe), ils se réfèrent non pas seulement à 363 et au meurtre historique de l’empereur, mais à l’assassinat de sa mémoire par la réforme et l’attribution de l'invention de son calendrier à Jules César !

(En histoire de la linguistique on trouve un autre exemple de cet assassinat de la mémoire. A partir du début des années soixante du vingtième siècle, c’est le nom de Volochinov, déporté par Staline dans un camp de la mort en Sibérie, qui disparut des bibliographies, remplacé par celui de Bakhtine. En astronomie, on fit assassiner Aristarque de Samos par Copernic...quant aux savants grecs, ils oublièrent de citer leurs sources africaines...).

 

La figure de l’empereur Julien cristallise toutes les tensions internes qui déchirent la société romaine nourrie des diverses traditions de l’hellénisme, du judaïsme et de la chrétienté que Julien a tenté de synthétiser.

Belayche Nicole. « Partager la table des dieux » L'empereur Julien et les sacrifices. In: Revue de l'histoire des religions, tome 218 n°4, 2001. pp. 457-486. Consultable en ligne : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhr_0035-1423_2001_num_218_4_986)

 

III - Les pseudo-invasions barbares : « des guerres intestines »

Par esprit de simplification didactique, il m’arrive parfois d’affirmer que le Prophète Mahomet était un Romain. Même si techniquement cette affirmation n’est que partiellement exacte, elle renvoie dans un premier temps à cette lutte de libération entamé par le Prophète après l'unification de la péninsule arabe contre la domination byzantine (les trinitaires/nicéens). Bataille de Mu'tah en 629.

Cette simplification catégorielle, possède aussi le mérite de rappeler d’une façon concise que si la nouvelle religion, qui apparaît dans la péninsule arabique au début du 7ème siècle, se propagera si facilement et sans interruption sur tout le pourtour méditerranéen, des frontières des Alpes maritimes à Constantinople, c’est pour la raison qu’elle s’enracine dans les traditions culturelles des populations locales héritières de la République romaine. Là encore, il ne s'agit pas de conquête, mais de conversion :

" According to the Muslim sources reported by El-Cheikh, he tried to convert the ruling class of the Empire" cité par Wikipédia , article Heraclius :

El-Cheikh, Nadia Maria (1999). "Muḥammad and Heraclius: A Study in Legitimacy". Studia Islamica (Maisonneuve & Larose) 62 (89): 5–21.

Cette conversion est d'autant facilitée, qu'elle reprend la trame, apparue après le concile de Nicée, opposant unitariens (ariens) et trinitaires (nicéens).

« Muhammad belonged to the Christine family of Jesus Christ. In their book The Messianic Legacy, Michael Baigeant, Richard Lee and Henry Lincoln infer that Muhammad’s father may have been a member of a Nazorean sect (an offshoot of the Essene community) and that Muhammad may have been raised in their particular tradition. They also mention that one of his wives is reported to have been Jewish and, by implication, Nazorean.[...] As for Muhammd’s wife Myriam being Nazorean, the truth of the matter is that she was an Egyptian Coptic Christian. The fact she was a Copt is mentionned in the Koran. »

Prince Michael of Albany,Walid Amine Salhab. The Knights Templar of the Middle East: The Hidden History of the Islamic Origins of Freemasonry. Red Wheel/Weiser. 2006. p.29 – consultable en ligne : http://books.google.cz/books?id=4uaP92JtH1gC&printsec=frontcover&hl=cs#v=onepage&q&f=false

 

A partir des 29ème et 34èmes minutes de sa conférence, Pierre Dartiguier vient renforcer cette idée que la continuité de la civilisation romaine s’incarne dans la nouvelle forme musulmane. Le conférencier explique que pour les théories récentistes, la notion de « croisade » est contestable, et qu’elles lui préfèrent la notion de « guerres intestines. »  Ainsi donc cette idée de guerre civile, qui permet de saisir plus finement la réalité des événements que la narrative officielle nomme « la chute de Rome », doit être étendue à cette période que la narrative désigne comme « invasion arabe ». 

 

Pierre Dartiguier remarque aussi qu'aucun élément archéologique ne vient étayer la réalité historique de la mythique "bataille de Poitiers" (en admettant la réalité de cette bataille, supposer que les Musulmans ont arrêté les fanatiques catholiques byzantins à Poitiers serait plus près de la réalité.) Le conférencier pose également comme une certitude que l’Espagne n’a pas été envahie par les guerriers arabes, mais que les populations locales se sont facilement converties. Les Ariens partageaient les mêmes idées que les Musulmans sur la nature de la figure du Christ, non pas divine, mais prophétique et humaine. A l’intérieur de l’empire byzantin, c’est le parti Musulman, un clan comme les autres pour le théâtre de la lutte politique, qui finit par prendre légalement le pouvoir (15ème siècle).

A en lire à l'introduction de l'article en ligne disponible sur wikipédia "conquête musulmane du Maghreb", on arrive à la même conclusion. 

L'aveu des rédacteurs est touchant de franchise : "Il est encore difficile de comprendre les liens qui se sont noués entre les peuples d’Afrique du Nord et l’islam, les éléments historiques restant rares."

Autrement dit : on ne sait à peu près rien de cette "conquête."

Par paresse, emportés par l'inertie des dogmes académiques répétés infiniment, les rédacteurs de wikipédia se contenteront de remarquer que : "L’idée d’un phénomène de conversion et d’acculturation reste à l’état d’hypothèse."

Mais puisqu'on ne sait rien d'elle, la "conquête", reste aussi une "hypothèse." Elle s'avère même une hypothèse très peu crédible, car elle voudrait nous convaincre qu'en deux ou trois générations, une poignée de bédouins fanatiques auraient terrorisé puis soumis les territoires hérités de 1000 ans de République romaine, sans oublier ceux de l'immense Empire Perse. Un pastiche d'Alexandre et Hannibal à dos de chameau.

 

LA REPUBLIQUE ROMAINE...

iieme.jpg

image : http://soutien67.free.fr/histoire/pages/antiquite/gaule/carte01.jpg

 

...en 555

justinian555ad.png

Image : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Justinian555AD.png#/media/File:Justinian555AD.png

 

...en 614

arabo.jpg

image : http://histoire2math.i.h.f.unblog.fr/files/2010/06/arabo.jpg

La carte ci-dessus, éditée par la Documentation française, marque l'expansion musulmane par une série de dates historiques indiquant les étapes militaires de la conquête.

Le manque risible de prise en compte de toute considération pratique ou logistique, dans cette hypothèse catholique de la "conquête musulmane", aurait pu inspiré l'un des auteurs de science-fiction les plus passionnant. Kurt Vonnegut Jr. nous décrit en effet, dans son "Sirènes de Titan", et ce le plus sérieusement du monde, comment le sous-continent indien fût rondement conquis  par...7 Martiens armés de pétoires à poudre du 19ème siècle...

 

Conclusion sur l'approche récentiste:

 

Si la forme critique des théories récentistes permet de déconstruire certains éléments de la narrative de l’histoire et permet de deviner que le pouvoir s’identifie par sa réécriture de l’histoire extrasubjective, il n’en reste pas moins que ces approches, telles qu’elles sont présentées par Pierre Dortiguier, manifestent nettement un parti pris résolument religieux et créationniste. Elles ne se contentent pas uniquement de dévoiler une optique nationaliste Russe ou de tenter de rapprocher temporellement l’individu contemporain de sa création, elles passent aussi sous silence cette époque médiévale durant laquelle rien ne se construisait plus dans le monde fanatisé par la chrétienté nicéenne, alors que les traditions de tolérance et de culture héritées de la République romaine resplendissaient autour d’une Mare Nostrum devenue majoritairement musulmane.

 

***

IV - La nouvelle alliance

« Mais c’est Arius ! »

- Pierre le Vénérable...l’abbé de Cluny décide alors de commander la première traduction en latin du Coran. A l’occasion d’un voyage en Espagne, il rencontre les quatre traducteurs, Robert de Ketton (un anglais), Hermann de Dalmatie, Pierre de Tolède, un Sarrasin du nom de Mohammed. La traduction est achevée en 1142, ce sera jusqu’au XVIe siècle la seule traduction du Coran en latin...en lisant le coran Pierre se serait écrié : « Mais c’est Arius ! » -

Georges-André Morin : L’islam un arianisme qui a réussi ?

http://federations.fnlp.fr/spip.php?article1589

614 - 619 - Alliance des Perses et des Juifs pour la conquête de la Palestine et de Jérusalem

637 - Jérusalem devient musulmane

690/700 - Sous son second règne de Cunipert, le catholicisme s'imposera définitivement parmi les Lombards.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alahis

679 - Assassinat du mérovingien Dagobert II

710 - D'après la chronique Mozarabe de 754, Rodrigue soutenu par le sénat Romain usurpe le pouvoir en Ibérie.

"tumultuously [tumultuose] invaded the kingdom [regnum] with the encouragement of [or at the exhortation of] the senate [senatus]."

les nobles du royaume derrière le comte Julien en appelle à la protection de l'empire musulman.

711 - Premier débarquement d'une armée berbère en mission de reconnaissance,

En 716, sur une pièce de monnaie, apparaît pour la première fois le terme d'« al-Andalus » désignant l'Espagne musulmane, par opposition à l’Hispania des chrétiens.

719 - Charles Martel à la bataille de Néry  battit de nouveau la Neustrie de Rainfroi. Les troupes arabo-berbères (les Maures) s'installent à Narbonne qui devient sous le nom d'Arbûna le siège d'un wâli pendant quarante ans, la capitale d'une des cinq provinces d'al-Andalus, aux côtés de Cordoue, Tolède, Mérida et Saragosse. Les musulmans laissent aux anciens habitants, chrétiens et juifs, la liberté de professer leur religion moyennant tribut2. La Septimanie est considérée comme incluse dans les limites d'al-Andalus.

"De nombreux comtes goths ariens, et même des catholiques, n'hésitent pas s'allier aux Maures contre les résistants et les Francs. D'autres finissent par abandonner les Maures pour s'allier aux Francs à l'époque de Pépin le Bref, comme le comte Ansemond, tué à Narbonne en 759, en combattant les Musulmans pour le compte du roi Pépin qui rattacha le nord de la Gothie au royaume franc."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marquisat_de_Gothie

732 - Charles Martel a déjà conquis la Neustrie et lance maintenant ses armées contre le Duc d'Aquitaine. Bataille de Poitiers, qui prépare la mise sur le trône de la nouvelle dynastie carolingienne.

735 - Mauront, duc de Marseille se rallie au Califat des Ommeyades.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mauronte

739 - En accord avec les Lombards, les Francs s'emparent de la Provence.

https://en.wikipedia.org/wiki/Battle_of_Narbonne_%28737%29

752/759 - Siège de Narbonne, Le patrice Alcémonde livre la ville à Pépin le Bref, premier roi carolingien qui a déposé le dernier mérovingien, Childéric III.

774 - Conquête du royaume Lombard par Charlemagne (couronne de Fer du roi Didier) /

778 - Marches d'Espagne - (voir la Chanson de Roland - le roman d'Acquin )

 

***

Le frère Bruno Bonnet-Eymard:

exégèse scientifique du Coran

 

En la filtrant de son idéologie déformante et partisane, de son oubli opportun des massacres orchestrés par les catholiques qui expliquera le « pourquoi » du Coran, on tirera la même conclusion de la présentation du frère Bruno dont la vidéo est disponible ci-dessous.

En 614, des conspirateurs, citoyens romains de confessions juives et ariennes notamment, risquant la mort à tout instant depuis les appels à l'excommunication des hérétiques lancés par Léon Ier vers 447, prirent les armes, s'allièrent à la Perse sur le socle de la nouvelle religion révélée pour faire de Jérusalem la nouvelle capitale d'un territoire libéré du joug byzantin, contrôlée par le sénat des banques et des Chrétiens de dogme nicéen, autant inquisiteurs que terroristes.

Appuyés de l'extérieur par l'empire perse et les peuples de la péninsule arabique et yéménite, suivant le modèle de l’émancipation des territoires réputés gothiques (territoires ariens qui avaient déjà fait sécession dès 476), en moins de deux cents ans, malgré les défaites et les massacres des survivant des villes assiégées, tous les citoyens libres de la République romaine, victimes des persécutions religieuses, rejetant les idolâtries trinitaires tout en réinstaurant un monothéisme, déjà traditionnel, passèrent une nouvelle alliance et se convertirent en masse à l’Islam :

 

L'auteur du Coran serait bien arabe, connaissant l'hébreu et l'araméen, citoyen romain, chrétien, mais arien...

I , II tome

 

III tome

Publikováno 5. 4. 2013

***

 

Fadel Soliman-Director of Bridges Foundation

 

MUSLIMS BEFORE MUHAMMAD

Arianism the untold history of the world

Ajoutée le 27. 9. 2016 Bridges Foundation

***

 

Carbon dating suggests 'world's oldest' Koran is even older than the Prophet Muhammad

Carbon dating of a fragment from a Koran stored at a Birmingham library suggests that the book was produced between 568 and 545 A.D., said scientists at the University of Oxford, but Islamic scholars generally believe Muhammad lived between 570 and 632 A.D.

Keith Small, of Oxford's Bodleian Library, cautioned that carbon dating was done only on the Koran's parchment and not its ink, but he said the dates were probably accurate.

Small said that would lend credibility to the historical view that Muhammad and his followers collected text that was already in circulation to fit their own political and theological agenda, rather than receiving revelations from heaven.

Comment: So it seems to be going with 'received' scripture. The Bible has been shown to be a hodgepodge of older texts welded together to fit particular political agendas. It's really no surprise that the Koran would be also.

http://www.sott.net/article/300921-Another-one-bites-the-dust-Carbon-dating-suggests-worlds-oldest-Koran-is-even-older-than-the-Prophet-Muhammad

***

Anatoly FOMENKO, Gleb NOSOVSKY

Official WEB-project of the scientific direction NEW CHRONOLOGY

CHRONOLOGY IS THE EXACT SCIENCE

http://chronologia.org/en/

Série documentaire : l'histoire science ou fiction

01 - Connaissons-vous vraiment l'histoire, comment on a créé l'histoire : https://www.youtube.com/watch?v=8IWe38xzDDE&list=PLbaUqXidaUNWHpW1FZbMPf6ZLqBVOYe7I

02- Sur quoi est basée l'histoire : https://www.youtube.com/watch?v=-CZa-d-yCGw&list=PLbaUqXidaUNWHpW1FZbMPf6ZLqBVOYe7I&index=2

03- La vérité peut-être calculée: https://www.youtube.com/watch?v=1YPohsW66tc&index=3&list=PLbaUqXidaUNWHpW1FZbMPf6ZLqBVOYe7I

04 - L'alchimie des pyramides : https://www.youtube.com/watch?v=Ziz_S056G8M&index=4&list=PLbaUqXidaUNWHpW1FZbMPf6ZLqBVOYe7I

05- Le mystère des zodiaques égyptiens - en russe non sous-titré : https://rutube.ru/video/5e61ffe6877d8e121d5e74e85c766d56/

06 - Le seigneur de Novgorod la grande - en russe non sous-titré : https://rutube.ru/video/6fa75c050279541240a6cebb8df36dd4/

07 - Moscou, lieu de la bataille de Koulikovo - en russe non sous-titré : https://rutube.ru/video/5c35f6d5e1f16547ce66d55ede4db677/

08 - La Rus'Horde (la Horde russe) En russe non sous-titré : https://rutube.ru/video/d213d49c375fe5689c05ee2baa92490a/

09 - Dans quel siècle a vécu le Christ ?https://www.youtube.com/watch?v=SFCFnPNXVnQ&list=PLbaUqXidaUNWHpW1FZbMPf6ZLqBVOYe7I&index=5

10- La Jérusalem oubliée :  https://www.youtube.com/watch?v=5MdM3jZjDpA&list=PLbaUqXidaUNWHpW1FZbMPf6ZLqBVOYe7I&index=6

11 - The Moscow Cremlin : https://www.youtube.com/watch?v=BNYIIPkzdEE / version russe non sous-titrée : https://rutube.ru/video/0e5d83aa78b869cfb1c484e85745c6ab/

12 - La reconstruction de l'histoire : https://www.youtube.com/watch?v=71381T9T0vU&index=7&list=PLbaUqXidaUNWHpW1FZbMPf6ZLqBVOYe7I

13 - La falsification de l'histoire : https://www.youtube.com/watch?v=6-2tMvnIIcc&list=PLbaUqXidaUNWHpW1FZbMPf6ZLqBVOYe7I&index=8

14 - Façons et contrefaçons : https://www.youtube.com/watch?v=mzFgrtyQWEA&list=PLbaUqXidaUNWHpW1FZbMPf6ZLqBVOYe7I&index=9

15 - Trois grands faux : https://www.youtube.com/watch?v=R6XuQbz1aco&list=PLbaUqXidaUNWHpW1FZbMPf6ZLqBVOYe7I&index=10

16 - Ivan Grosny (Ivan le Terrible) - En russe non sous-titré : https://rutube.ru/video/019a2c2c787caa04441f7edfd89ab9b9/

17 - Les grands troubles - En russe non sous-titré :https://rutube.ru/video/c07333949277b6d54a69475c576dbe0d/

19 - Comment a-t-on écrit l'histoire de la Russie - en russe non sous-titré : https://rutube.ru/video/1abfde077dc40bfceaa9d0c20d8bce3b/

- X Le faux mystère de Stonehenge : https://www.youtube.com/watch?v=YMwd1PMWGog&list=PLbaUqXidaUNWHpW1FZbMPf6ZLqBVOYe7I&index=12

- X De quoi parlent les chroniques : https://www.youtube.com/watch?v=iejJcfHMi3k

21 - La réforme protestante, la chute de l'empire : https://www.youtube.com/watch?v=niR_U-lvViw&index=11&list=PLbaUqXidaUNWHpW1FZbMPf6ZLqBVOYe7I

23 - Les Etrusques sont russes -En russe non sous-titré :https://rutube.ru/video/ead0599e972fd3ee4575e78546dea2c8/

***

A.T.Fomenko , G.V.Nosovskiy
HOW IT WAS IN REALITY

Translation: Stuart Alexander, Anna Gray

http://chronologia.org/en/how_it_was/index.html

***

Note sur le récentisme : le problème des premières églises romaines :

“After Christianity became dominant in the region [Central Anatolian province of Karaman] after the 5th century, dozens of churches were built. The region was recognized as the center of episcopalism and pilgrimage. The newly-discovered structures are from the Roman era when Christianity was not popular. Churches have been found in the region but not a temple.

http://www.hurriyetdailynews.com/unique-ancient-structures-unearthed-in-extinct-volcano-.aspx?pageID=238&nid=92201&NewsCatID=375

 

 Dernière mise à jour : 19/03/2019

 

Komentáře

Přidat komentář

Přehled komentářů

Zatím nebyl vložen žádný komentář